Maison bien isolée, facture énergétique réduite

03
Juin

L’isolation de la maison constitue une démarche importante pour réduire la facture énergétique.

L’isolation thermique d’un habitat : une nécessité

Il est aujourd’hui crucial de penser à isoler thermiquement son habitat. Cette question est un enjeu capital pour la France entière. Il faut effectivement savoir que sur les 30,2 millions de logements recensés dans le pays, environ 63 % — soit un peu plus de 19 millions — ont été construits avant 1975. Or, les normes appliquées en ce temps-là n’imposaient aucune, voire juste un peu d’exigence en matière d’isolation. Le constat est donc frappant : ces habitats ne sont que peu ou pas du tout isolés. Ainsi, les déperditions thermiques y sont énormes, ce qui engendre une consommation très importante en énergie. Il s’ensuit un impact irréversible sur l’environnement, la majorité de ces logements étant chauffés avec de l’énergie fossile. Cette alimentation induit de fait un rejet énorme de gaz à effet de serre, partiellement responsable des changements climatiques.

Isoler thermiquement sa maison apporte de nombreux avantages. Cette démarche permet avant tout de réduire la facture en énergie grâce à l’utilisation restreinte du chauffage et de la climatisation. Mais l’isolation thermique est également une réponse directe aux problèmes de consommation énergétique et de leur impact sur l’environnement.

Un vaste choix d’isolation pour chaque partie de la maison

Si la nécessité d’isoler son habitat sur le plan thermique est acquise, il convient de se mettre au fait de certains détails relevant de ce type de travaux. Tout d’abord il est utile de connaître que les diverses parties de la maison ont chacune leur part de responsabilité dans les déperditions thermiques. Ainsi, pour un habitat non isolé, il est établi que ces déperditions sont occasionnées par les ponts thermiques (à 5 %), les portes et les fenêtres (à 13 %), les sols (à 16 %), les murs (à 16 %), le renouvellement d’air (à 20 %) et enfin le toit (à 30 %).

Toutes ces zones d’un habitat sont ainsi susceptibles d’être protégées par un isolant, qui peut être naturel ou synthétique. Si, en matière de sécurité de l’habitation le choix entre alarme filaire et une alarme sans fil s’impose, en matière d’isolation, la sélection devra se faire entre l’isolation par l’extérieur et l’isolation par l’intérieur, notamment au niveau de la toiture et des murs. Il est alors indispensable de faire appel à un professionnel pour s’enquérir de la meilleure alternative pour isoler sa maison.