Ces frais qui alourdissent la note lors d’un achat immobilier

24
Avr
Ces frais qui alourdissent la note lors d’un achat immobilier

En souscrivant à un prêt immobilier, les acheteurs empruntent très souvent le maximum que leur autorise leur établissement prêteur sans toutefois prendre en compte les dépenses consécutives à un achat immobilier

 

Les impôts locaux, ils sont en forte augmentation.

Ainsi, la taxe foncière a progressé de 21 %, en moyenne, entre 2006 et 2011, soit trois fois plus que l’inflation sur cette même période. Il est toutefois d’usage de partager le montant de la taxe foncière entre le vendeur et l’acquéreur.

Même tendance inflationniste pour la taxe d’habitation. Celle-ci dépend, notamment, de la composition du ménage et de sa situation financière. Mieux vaut par conséquent se renseigner en amont au service du cadastre et des impôts fonciers de la commune choisie.

Résultat, la facture peut passer du simple au double d’un immeuble à un autre dans le même quartier.

UNE LONGUE LISTE DE DÉPENSES

Il est tout aussi indispensable de se procurer les trois derniers procès-verbaux de l’assemblée générale de la copropriété. Ils énumèrent les travaux qui ont été votés, ceux qui n’ont pas été payés, voire ceux qui sont à prévoir (le ravalement de la façade, l’entretien de la cour ou la rénovation de la cage d’escalier).

Attention aussi aux obligations légales, notamment celles de la mise aux normes des ascenseurs ou des canalisations en plomb, applicables fin décembre 2013.

Mais la liste des dépenses ne s’arrête pas là. Il est rare qu’un nouvel entrant n’ait pas quelques travaux à faire (équiper la cuisine, refaire l’électricité, tapisser les murs). Pour un simple « rafraîchissement », comptez entre 300 et 400 euros le mètre carré.

Il faut encore ajouter les frais de déménagement, mais aussi l’assurance habitation – en moyenne 200 euros annuels.

Il conviendra également de débourser une cinquantaine d’euros pour le transfert de l’abonnement Internet et une quarantaine d’autres pour celui de l’électricité et du gaz.

Enfin, pour que votre courrier soit acheminé à votre nouvelle adresse, il vous en coûtera, là encore, une cinquantaine d’euros.

tarifs garde meuble