Bien isoler une maison contre les nuisances sonores

03
Juin

Une maison agréable à vivre est avant tout une maison bien isolée des nuisances sonores. Pour avoir le calme et profiter de son intérieur, il est alors important de réaliser des travaux d’isolation acoustique.

L’isolation des fenêtres

Les fenêtres sont les ouvertures les plus perméables aux nuisances sonores venant de l’extérieur. Il est judicieux d’installer un double vitrage asymétrique, c’est-à-dire constitué de deux vitres dont l’épaisseur est différente. En effet, par rapport à un double vitrage standard, ce système peut réduire les nuisances sonores d’une valeur de 9 à 12 décibels, surtout si des renforts en films acoustiques sont apposés au vitrage. Mais il est également intéressant d’installer des fenêtres de toit silencieuses, qui sont intégrées au système antibruit de pluie. Ainsi, il est possible de réduire le coefficient acoustique du toit à 48 décibels. Concrètement, ce niveau sonore est inférieur au seuil de réveil de l’homme, égal à 50 décibels. Même en cas de fortes pluies, le confort acoustique sera donc toujours au rendez-vous.

Choisir des portes isolées

Il faut également isoler la porte d’entrée dans la mesure où de nombreuses faiblesses acoustiques sont souvent détectées à ce niveau. Donnant en général sur la rue, les bruits les plus stressants comme les klaxons, alarmes de voiture, ou encore bruits de moteurs peuvent s’y faufiler. Il est donc important de choisir les portes présentant des caractéristiques intéressantes à la fois sur les plans acoustique et thermique, comme les portes composées de matériaux spéciaux comme des composites de bois encadrés de métal par exemple. Avec de telles portes, les nuisances sonores sont réduites de 31 décibels.

Bien choisir les équipements de la maison

Il faut noter toutefois que même si les ouvertures sont bien isolées, les nuisances sonores, portées par l’air, peuvent être véhiculées par d’autres voies, comme une ventilation mécanique par exemple. Il faudra donc installer des entrées d’air acoustiques : leur conception permet la circulation de l’air tout en fixant une limite au passage du bruit. Il peut également être intéressant d’installer des absorbants et isolants acoustiques dans le coffre des volets roulants. Mais il faut savoir également que l’ eclairage luminaire  peut également faire la différence : au lieu d’installer une lampe néon qui génère un bruit de fond fatiguant mentalement, il peut être judicieux de choisir un lampadaire de salon avec une ampoule LED. Cet éclairage sera à la fois silencieux, efficace, design et économique.