Aide au logement : Investir dans la loi Pinel

29
oct
Aide au logement : Investir dans la loi Pinel

L’acquisition ou la construction d’une demeure représente un grand défi en termes de financement. Si certaines personnes disposent de fonds propres largement suffisant pour la mise en œuvre d’un projet de construction, la plupart ne disposent pas de la totalité des ressources financières nécessaires. A cet effet, il existe de nombreuses subventions proposées par l’Etat pour accompagner l’acquisition d’un nouveau logement. Il existe depuis 2015 un dispositif qui permet de défiscaliser en partie son investissement dans le financement de la construction de son logement : la loi Pinel.

Subventions des pouvoirs publics

Outre votre apport personnel qui se peut se composer de fonds propres (économies), de placements sur un compte d’épargne au logement (CEL) ou de l’épargne obtenue pour participation dans une entreprise, l’Etat met à disposition une série de prêts. Ces subventions octroyées sous conditions sont notamment les prêts épargnes logement, prêts à taux zéro renforcé ou conventionnés d’accession sociale, ou encore des prêts concernant des catégories de personnes (fonctionnaires, retraités).

Qu’est-ce qui change avec la loi Pinel ?

Il s’agit d’une loi de défiscalisation proposée par l’ancienne ministre du logement du gouvernement Valls II, Sylvia Pinel. Entrée en vigueur à partir du 1er janvier 2015, ce texte législatif offre la possibilité de défiscaliser à hauteur de 21 % la valeur totale d’un bien immobilier pendant une période allant de 6 à 12 ans. Ainsi, la réduction des impôts sur le logement pourrait atteindre 63.000 €.

Une défiscalisation avantageuse

Investir avec la loi Pinel permet d’accéder à de nombreux avantages quant à l’acquisition de logements neufs. Vous pourrez désormais louer un logement neuf tout en bénéficiant pendant 6 à 12 ans d’une réduction des impôts sur le revenu modulable à hauteur de 21 % sous conditions. Cette loi vient en remplacement de la loi Duflot qui n’offrait que 18 % sur 9 ans.
Le zonage loi pinel et les plafonds relatifs sont réglementés par celle-ci, certains avantages de la loi sont conditionnés par des catégories de zone. Le programme de défiscalisation est donc régularisé selon la zone que vous souhaitez habiter (exemple : zone A bis, Paris et sa proche banlieue). Il existe également des plafonds à respecter par l’investisseur quant au montant du loyer ou à la hauteur de ses revenus.